Première installation en douceur !

Nicolas Bénard et Hélène Barbot viennent du Tarn. Ils sont arrivés à la ferme Canopée début mars 2013.

 

Forts d'une première expérience en maraîchage, ils arrivent avec beaucoup d'enthousiasme et plein d'envies. le projet Canopée les a séduits et le cahier des charges agroécologique leur convient parfaitement.

ils conçoivent ce métier comme un échange, un partage entre producteurs "chercheurs" de systèmes efficients et respectueux de l'environnement et des ressources.

 

Hélène et Nicolas s'installent sur environ 3 hectares de terres en maraîchage + 3 hectares pour leurs anes. Ils sont expérimentés en maraîchage en traction animale. Un travail du sol réduit est effectué en surface et permet un compostage naturel.

 

Un article détaillée leur sera prochainement consacré.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Juliette et Gilles (lundi, 20 mai 2013 18:19)

    Et bien ca fait plaisir de voir vos sourires, plein de bonnes choses pour ce nouveau projet !
    des bises iodées

  • #2

    Renee Bensinger (jeudi, 02 février 2017 06:51)


    Highly energetic article, I loved that bit. Will there be a part 2?

"Des fermes avec des arbres"

« C’est la forêt qui joue le rôle principal dans la formation des sols fertiles. La majorité des terres les plus fertiles vouées à l’agriculture sont d’origine forestière. Pourquoi ne pas nous référer au modèle forestier qui nous a donné des sols agricoles fertiles ? »
Gilles Lemieux et Diane Germain - 2001

 

« La Nature a horreur du vide. Lorsque nous plantons en ligne, nous générons entre chaque rang un petit désert.
L’existence de ces déserts entre les rangs constitue l’une des raisons majeures pour lesquelles l’agriculture chimique tout comme l’agriculture biologique épuisent les sols. »
John Jeavons - 1998