Nicolas, Hélène et Déborah - Brin de Terre

Nous nous sommes installés sur la ferme au printemps 2013, au tout début du projet de la ferme canopée. Nous occupons 7 hectares dont 4 sur les coteaux qui sont utilisés comme pâture pour nos animaux. Nous partageons  actuellement notre vie avec 2 ânes de travail et une mule. Les 3 hectares restant sont dédiés au jardins et aménagé progressivement avec une approche agroécologique. Nous cultivons des légumes diversifié sur 10 jardins de 700m2 répartis dans l'espace et séparés entre eux par des haies fruitières. Nous appelons cela l'agroforesterie fruitière. Ces haies participent à la production de la ferme grâce aux arbres fruitiers, cela représente 3000m2 de verger (140 arbres).

Elles participent aussi à la biodiversité grâce aux buissons d'essences champêtre répartis au sein des fruitiers, qui accueillent les insectes auxiliaires et les oiseaux. Elles apportent aussi de l'ombre en été et de la beauté au jardin. Nous cultivons les légumes en traction animale sur petites buttes (billons) en limitant le travail du sol. Nous n'utilisons pas de paillage plastiques sur nos cultures mais des paillages végétaux divers (paille, foin, tonte, feuille...) sur certaines cultures, sur d'autres nous binons ou buttons en traction animale grâce à la kassine (porte outil moderne conçu par l'association Prommata dont nous sommes membres).

Nous produisons l'intégralité de nos plants issus de semences anciennes (sans hybrides F1) et produites en partie sur place. Nous avons aussi 1200 m2 de tunnel qui nous aident à maintenir la diversité tout au long de l'année. Nos fruits et légumes sont vendus sur le marché de Auch le jeudi matin en basse ville sous la halle Verdier. Nous fournissons également des paniers hebdomadaires tout prêts sur abonnement à 50 familles autour de la ferme et sur Auch. Nous avons aussi rénové un bout de la vieille grange en pierre pour faire un point de vente à la ferme ouvert le mercredi et le vendredi de 17h à 19h.

 

Voici un aperçu de nos productions. De façon régulière nous cultivons : Salades, mesclun, carottes, radis rond, pomme de terre, courges, courgettes, tomates, aubergines, poivrons, concombre, haricots vert, choux frisés, panais, celeri rave, blettes, betteraves, persil, patates douces, ail.

Et selon la saison ou de façon plus irrégulière nous avons aussi : Epinards, artichauts, fenouil, choux raves, navets, radis d'hiver, choux chinois, petits pois, maïs doux, choux rouge, choux blancs, kale.

Et des fruits selon la saison : Pommes, pêches, fraises, pastèques, physalis.

Et bientôt nous aurons aussi : Des prunes, abricots, cerises, poires, raisin.

Si vous êtes intéressés par un abonnement aux paniers, ou toutes autres questions vous pouvez nous envoyer un message à brindeterre32@gmail.com.

Thomas et Anaïs - D'Amour et d'Humus

     Installés au 1er janvier 2016, ma compagne et moi sommes les seconds à s'être installés sur la Ferme Canopée. Sur les 2,4 hectares dont nous disposons, un est cultivé en maraichage diversifié (c'est-à-dire tout ce qui daigne pousser sous nos climats, de l'aubergine aux tomates, en passant par les blettes et les rutabagas). Un projet de haies fruitières au milieu des légumes et de petits vergers aux alentours devrait voir le jour fin 2017 et porter ses fruits avec le temps.

 

Plusieurs principes agro-écologiques sous-tendent nos pratiques, en voici quelques uns :

     - Nous ne travaillons pas le sol afin de favoriser sa vie.

     - Nous ne laissons pas le sol à nu et paillons avec des matières organiques.

     - Nous utilisons autant que possible des engrais verts afin d'agrader le sol entre deux cultures.

     - Nous ne cultivons pas de variétés hybrides F1.

 

     Nous sommes en recherche permanente d'amélioration de nos pratiques, afin de trouver les meilleurs compromis entre agro-écologie et rentabilité économique.

     Nos produits, en plus du label Agriculture Biologique bénéficie de la marque Nature & Progrès. L'association du même nom qui la propose est à l'origine du mouvement de l'agriculture biologique en France. Son cahier des charges étant entre les mains de ses membres (professionnels et "consommateurs"), il a l'intérêt majeur de pouvoir résister aux lobbys agro-industriels européens et d'être ainsi un peu plus strict que l'officiel. De plus, l'attribution de la mention se fait entre les membres par les membres, via un système participatif de garantie basé sur la confiance, permettant de remettre l'humain, et donc le paysan, au cœur du processus d'amélioration des pratiques agricoles.

 

     Vous trouverez nos produits (et nous-mêmes) au marché du vendredi matin de Seissan, ainsi qu'à la vente à la ferme du mercredi soir (17h-19h). Un système de distribution de paniers hebdomadaire est aussi en train de se mettre en place.

"Des fermes avec des arbres"

« C’est la forêt qui joue le rôle principal dans la formation des sols fertiles. La majorité des terres les plus fertiles vouées à l’agriculture sont d’origine forestière. Pourquoi ne pas nous référer au modèle forestier qui nous a donné des sols agricoles fertiles ? »
Gilles Lemieux et Diane Germain - 2001

 

« La Nature a horreur du vide. Lorsque nous plantons en ligne, nous générons entre chaque rang un petit désert.
L’existence de ces déserts entre les rangs constitue l’une des raisons majeures pour lesquelles l’agriculture chimique tout comme l’agriculture biologique épuisent les sols. »
John Jeavons - 1998